128066230_1018121885337193_2287786865050

Blog littéraire et poétique :

Poétise ta vie

Interview Vincent Avanzi : Quand la poésie s’invite en entreprise

Mis à jour : janv. 15




Pour le découvrir :

https://www.vincentavanzi.com/page-francais

@VincentAvanzi ( twitter )

• Vincent avanzi ( Facebook )


Bonjour Vincent,


Je vous ai découvert il y a quelques années en tapant « business et poésie » dans Google et j'avais été surprise de trouver quelque chose de pertinent en réponse à ma recherche. Mes questions vont donc principalement porter sur le lien entre le business et la poésie, deux choses qui paraissent incompatibles aux yeux de beaucoup.


1 – Vous êtes Poète d'entreprise et vous proposez des prestations comme des discours poétiques, des conseils en communication ou des conférences pour les entreprises. Depuis quand exercez-vous cette activité ? Quel est le but de ces prestations et qu'apportent-elles aux entreprises qui font appel à vous ?


J’ai lancé cette activité en 2015 suite à une première conférence au Salon des Entrepreneurs sur le thème : « Comment la poésie peut enrichir votre stratégie d’entreprise ? » où je demandais aux chefs d’entreprise d’écrire un poème sur leurs visions d’avenir puis de le partager devant les 200 personnes présentes. Les participants ont joué le jeu et ont adoré, donc je me suis dit qu’il y avait quelque chose de beau à creuser pour faire le pont entre business et sagesse, élever nos êtres et humaniser les entreprises.


La poésie est un élan d’optimisme vers l’avenir, une clé pour réenchanter le monde de demain et passer du capitalisme au « cap humanisme ». Les mots ont le pouvoir de changer le monde. De ce fait, libérer la parole, partager des émotions, ouvrir une partie de son intimité, trouver sa voix et ses propres mots, rédiger sa mission de vie, être au-delà de faire, entrer dans sa zone de talents, s’ouvrir à la fois à son intelligence poétique et collective, dessiner des horizons communs, rédiger un storytelling réenchanté, trouver sa place dans le monde, savoir rédiger des tournures de phrases mémorables, toucher le cœur des gens avec cette langue universelle qu’est la poésie, aligner sa posture de leader pour incarner ses messages, s’ouvrir au poétique pour renouer avec le merveilleux, instaurer de l’harmonie au travail, trouver sa propre raison d’être, etc…, voilà quelques finalités et apports pour les entreprises et les personnes qui les composent.

Ma conviction profonde est que la poésie sauvera le monde et que nous sommes tous des poètes.








2 – Comme je l'ai dit en introduction, « entreprise » et « poésie » ne semblent pas compatibles, l'une est associée au capitalisme, au business, au profit, et l'autre en est tout le contraire.

Comment avez-vous réussi à « imposer » cette vision de la poésie, quelles difficultés avez-vous rencontrées dans votre parcours ?



Poesis en grec ancien veut dire « créer », donc le poète n’est pas juste un rêveur, mais un acteur du changement, un créateur de nouveaux mondes. A l’origine, c’était celui qui au milieu de la Cité qui donnait un horizon et un idéal à voir pour demain. Comme disait Victor Hugo, « rien n’arrête une idée dont l’heure est venue » et rien n’arrête une passion non plus qui a germé. Tout d’abord, la poésie en elle-même a un vrai rôle positif à jouer. Ensuite, tout dépend de sa détermination et sa capacité à délivrer ce message jusqu’au bout.


Je pense que si j’arrive à faire rentrer un peu de poésie en entreprise, c’est lié partiellement aussi à une forme de détermination inébranlable, à mes convictions personnelles et ma capacité à habiter authentiquement ce message pour entrainer les participants dans un voyage et une aventure humaine poétique les amenant à croire en soi et en l’avenir et voir le monde avec un regard plus humain, pur, essentiel. De nombreux participants peuvent être dubitatifs en entendant parler de « poésie d’entreprise » au premier abord, mais ces personnes sont justement celles qui ont les plus grands déclics au final, car cela bouleverse leurs systèmes de croyances et ouvrent d’autres champs des possibles.



Ma stratégie a toujours été la même pour inviter la poésie dans les entreprises : par la « preuve du concept ». Au lieu d’envoyer des brochures ou des mails de prospection, j’ai dû réaliser des centaines de discours poétiques dans des événements, de manière non rémunérée au début, pour montrer ce qu’était la poésie d’entreprise et quel rôle bienfaiteur elle pouvait avoir sur les organisations, les collaborateurs, les entrepreneurs, les leaders, etc. Et notamment quand eux mêmes écrivent et partagent leurs œuvres

poétiques devant leurs collègues en atelier.

Le point d’orgue de mes conférences.


Enfin, il s’avère qu’au-délà d’être passionné de poésie depuis mon adolescence, j’ai eu un parcours en école de commerce suivi d’un début de carrière en entreprise, notamment chez Microsoft, donc je connais aussi bien le monde de l’entreprise, son champ lexical et ses besoins en compétences. Cela me permet de « connecter les dots », comme disait Steve Jobs.



3 – Comment votre entourage et les entreprises percevaient-ils votre activité à vos débuts et comment cela est-il perçu par ceux-ci aujourd'hui ?


Cela a fait sourire de nombreuses personnes. De dubitatives à attentistes, elles ont au fur et à mesure du succès de la démarche et des exemples qu’elles voyaient, perçu la magie et ont compris son utilité et son potentiel. Dans une société assez cartésienne normalisée et des entreprises guidées par les chiffres, un peu de poésie ne peut que faire du bien de manière légère comme une plume et profonde comme une enclume.


Comme l’écrivait Schopenhauer, « toute vérité passe par trois étapes, d'abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment combattue et enfin elle est acceptée comme une évidence. » Nous sommes aujourd’hui au stade de l’évidence car les mentalités ont évolué aussi entre temps dans la société sur le sens et la mission des entreprises. Ces dernières se doivent d’avoir un regard sur leur impact positif sur le monde, environnemental, sociétal et humain. Le besoin de réenchantement est devenu évident, nécessaire voire essentiel. Je le vois aussi dans les « Cercles de Poètes d’Entreprise » ou la recrudescence de l’intérêt des gens pour la poésie, les poèmes, les citations qui font du bien, l’écriture, l’art thérapie, etc. Les êtres humains ont besoin de s’exprimer et de s’évader, de se projeter et de s’élever.


4 – A côté de cette activité de poète d'entreprise, vous êtes aussi simplement poète.Qu'est-ce qui vous a décidé à vous lancer dans la poésie: est-ce le tour du monde que vous avez gagné il y a une dizaine d'années ?

J’écris des poèmes et des chansons depuis mon adolescence. Et en 2005, après avoir été diplômé, quand j’ai gagné ce tour du monde avec Air France, je suis parti un an à l’aventure et j’avais comme seul fil conducteur d’écrire et de retranscrire en poésie tout ce que je voyais, vivais, ressentais, réfléchissais, contemplais. Cela m’a permis de construire et d’exprimer une vision d’un monde possible en harmonie. C’est devenu par la suite ma mission de vie : « réenchanter le monde en harmonie avec la poésie ». A mon retour, j’ai cherché à voir comment trouver ma voie, mon « Point Génial » à la fois pour me réaliser personnellement et contribuer positivement au monde. J’ai fait un bilan pour faire converger tout mon « moi » : une passion pour la poésie, des compétences en entreprise, une connaissance du monde et de la biodiversité humaine. Cela m’a donné une légitimité pour utiliser la plume comme vecteur de possibles et également une manière de vivre avec/pour/de la poésie.


5 – Vous avez effectué un tour du monde. Quel lien entre la poésie et le voyage en tirez-vous, et qu'est-ce que le voyage peut apporter à un poète de manière plus générale ?


Mon tour du monde était intitulé : « Une Odyssée Humaine – Les 12 Travaux des Reculs de l’Art de Vivre Ensemble », une aventure en douze expériences humaines pour devenir sa plus belle version engagé dans sa plus noble mission. Comment se changer soi pour ensuite changer le monde ? Et comme le déclamait Baudelaire, la poésie est une « invitation au voyage », au voyage poétique de la vie. Voici d’ailleurs un clip poétique sur le voyage que je viens de publier il y a quelques jours : « Le voyage de la vie poétique ».


Le voyage est une source d’inspiration, une découverte du monde, un sentiment d’ « Overview effect » comme disent les astronautes et de connexion à l’unité de l’humanité par notre dénominateur commun. Il est cette perception d’une harmonie dans le monde, une possibilité de changer nos regards en survolant les différents peuples, cultures, religions, philosophies du monde, une possibilité de voir l’humanité dans son plus bel état d’âme en fin de conte. Les voyages « poétissent » des liens entre nous et nous permettent aussi de dessiner un horizon commun demain par tous les parchemins.





6 – Vous êtes diplômé de l'ESCP. C'est l'École Supérieure de Comptabilité Poétique ? ^^ Quel est le bilan financier de votre activité de poète : en vivez-vous ?


Très bien trouvé, l’école des Contes Poétiques ! Comme en entreprise, rédigeons des contes de résultats et changeons les indicateurs, des « Key Performance Indicators » (KPI) aux « Key Positive Impact » sur la planète !


Oui, je vis de la poésie, grâce à l’ensemble de mes activités poétiques, de conférencier, de consultant, de coach, d’auteur (« Trouver son Point Génial » – Marabout/Hachette), de Maitre de Cérémonie Poétique, de facilitateur d’atelier, de journaliste et de plume pour dirigeants notamment. Je réalise de nombreux discours poétiques sur mesure pour des conventions. Mais vous savez, quand vous vivez de votre passion, quand vous êtes persuadé que vous avez un impact positif sur le monde, le bilan financier est secondaire, il faut juste pouvoir en « vivre » décemment. La vraie richesse est ailleurs. On se nourrit de poésie et d’eau de vie, de sens et d’harmonie, d’éloges, de gratitude et de karma, sans oublier de l’argent… ou l’art des gens.



7 – Vous parlez de « [… ] poétisation de la plume afin de toucher le cœur de votre audience […] : La poésie est-elle la clé du marketing ? Auriez-vous alors 3 conseils en communication poétique à donner ?


La poésie présente trois grandes vertus: le champ lexical riche pour trouver le mot juste dans notre communication au présent, le champ des possibles infini pour se projeter vers un avenir idéal et le champ émotionnel pour toucher les cœurs via ce langage universel, cet esperanto. Elle est essentielle pour une communication émouvante, marquante et touchante.


Mes trois conseils pour une communication poétique réussie seraient : l’alignement entre les paroles et les actes, toujours être authentique et sincère ; rédiger un narratif inspirant et enthousiaste pour demain et positiver son champ lexical ; trouver son ADN, son originalité, son cadeau à offrir au monde (son Point G).



Les Leaders éclaireurs


8 – Dans vos prestations, vous évoquez les « Leaders éclairés ».

Quelles doivent être les 3 caractéristiques d'un poète pour être un « Leader éclairé » ?


Un leader éclairé ou « éclaireur » (ie le livre Les Leaders Eclaireurs – Les mots qui changent le monde) est une personne qui a trouvé sa singularité et la cause qu’il souhaite défendre, pour partir éclairer le monde et aider les autres à trouver leur propre lumière dans une co-quête d’élévation vers demain, pour coécrire l’avenir ensemble.


Voilà trois caractéristiques, que j’appelle les « 3H », des leaders poétiques :


– l’Humain (l’authenticité et la connexion à l’autre),


– l’Horizon (le rêve pour demain) et


– l’Harmonie (l’impact positif sur le monde). Toujours avoir cette matrice en tête dans ses discours et ses actions.








Prospectives et poésie



9 – L'une de vos conférences porte sur la « Poésie et prospective » : qu'est-ce que cela signifie exactement ?

Elle traite du pouvoir des mots pour réenchanter le monde d’après. La prospective est l’art d’explorer les futurs avec les données d’aujourd’hui. La poésie est un voyage vers l’inexploré, l’inconnu, l’au-delà. Faire de la prospective avec la magie de l’écriture poétique permet de se projeter vers un horizon commun et d’exprimer ainsi nos rêves d’avenir. Dans mes conférences ou mes ateliers, les participants sont amenés à écrire -seuls ou en groupe- des manifestes poétiques puis à les partager collectivement. C’est un spectacle humain absolument sublime car on aperçoit la biodiversité des talents à l’œuvre alors même que se dessine par le contenu des œuvres un horizon commun. Cela permet de fédérer les équipes autour d’une vision commune, plus essentielle et durable.



10 – #Coécriredemain ou #Cobuild20 … :

Co-écrire et construire demain en français, en anglais ou en poésie ?


Dans toutes les langues, du moment que c’est sur toutes les lèvres ! La poésie est cet esperanto vers un « Edendorado ». Au moment du premier confinement, en voyant de nombreuses personnes partager des poèmes sur les réseaux sociaux, nous avons lancé un « Cercle des Poètes Apparus » (apparus pendant le confinement) pour que nous puissions tous exprimer nos états d’âme et nos rêves pour demain sur l’arbre des possibles. Réenchanter le monde d’après passera par la poésie et par l’inclusion de tous. Que les mots viennent du cœur et que le parchemin de demain soit écrit par nos seize milliards de mains. Ce n’est pas impossible, juste « un » possible, pas utopique, juste…poétique. Fermez les yeux, tournez-vous vers les cieux et imaginez… Du Covid19 au CoBuild20, voici un dernier voyage poétique en cadeau « Imagine 2 – The Regen Narrative ».

BIO Vincent Avanzi est Chief Poetic Officer, conférencier, plume de dirigeants, coach en leadership et fondateur de La Plume Du Futur. Ancien diplômé de l’ESCP et salarié du CAC40, globe-trotter et journaliste aux Echos, il a développé le concept de la « poésie d’entreprise » pour « faire le pont entre le business et la sagesse et ainsi redorer les richesses humaines de nos êtres de noblesse ». Auteur de huit ouvrages dont « Trouver son Point G-énial » (Marabout) et « Les Leaders Éclaireurs » (Odyssée Humaine), il accompagne les organisations, les leaders et les marques sur le réenchantement de leur storytelling, l’alignement de leur leadership, leur intelligence collective et leur engagement sur le sens et la « sustainabilité ». Il délivre enfin des discours poétiques dans des conventions internationales et anime des ateliers collectifs sur le pouvoir des mots qui réenchantent le monde. https://vincentavanzi.com

Posts récents

Voir tout

Interview Anne-Sophie Hennicker

Pour la découvrir : • https://anne-sophie5681.wixsite.com/portfolio • Anne-Sophie Hennicker @AHennicker ( twitter ) • @anajazart ( Instagram ) Question 1 – Vous avez publié « Destins croisés », tome 1

Interview Miss Harmonie

Pour la découvrir : • https://missharmonie1474.wixsite.com/website-2 • Miss harmonie @Missharmonie19 ( twitter ) • https://www.wattpad.com/user/MissHarmonie1474 ( Wattpad ) Question 1 – Vous avez 19 a